PARUTIONS SEPTEMBRE 2017

EXPOSITION SOUS LE JASMIN AU FESTIVAL LES FRANCOPHONIES

Dans le cadre du festival les Francophonies en Limousin, l'exposition

SOUS LE JASMIN, HISTOIRES D'UNE REPRESSION EN TUNISIE ” 

sera présentée du 20 au 30 septembre 2017 au centre culturel Jean Gagnant à Limoges.

 

Festival Les Francophonies en Limousin. + D'infos

Centre Culturel Jean Gagnant . Du 20 au 30 septembre 2017.  7 Avenue Jean Gagnant, 87000 Limoges.

Vernissage le 21 septembre 2017 à 18h. :::: + d'infos ::::::

 

Une rencontre avec deux jeunes photographes tunisiens ayant participé aux ateliers "Portrait et Droits Humains" en 2017, suite du projet avec l' Organisation Mondiale Contre la Torture, sera organisée le 22 septembre à Limoges. Cette série d'ateliers photographiques se veut être dans la continuité du projet de l'exposition afin de donner des outils aux jeunes générations de photographes qui souhaitent travailler sur leur histoire et sensibiliser les Tunisiens sur la problématique de la violence institutionnalisée. 

SOUS LE JASMIN, HISTOIRES D'UNE REPRESSION EN TUNISIE. 2013-2017

La répression et la torture ont été un des axes de l’oppression sous le régime de Bourguiba puis celui de Ben Ali. Militants politiques, activistes des droits de l’Homme, partisans de la liberté d’expression, étudiants ou encore citoyens, un grand nombre de personnes ont été victimes de violences, de mauvais traitements, de harcèlements et d’actes de torture psychologique et physique.

Pourtant, avant le soulèvement populaire de décembre 2010-janvier 2011, la Tunisie restait un des pays favoris du tourisme international où le jasmin décorait les cartes postales. Après la révolution de janvier 2011 et la mise en place d’un régime basé sur les valeurs de démocratie et de liberté, la Tunisie fait aujourd’hui face à son histoire.

Cette série de portraits intimes raconte l’histoire de ces hommes et de ces femmes qui ont subi cette violence institutionnalisée.

PARUTION- JUILLET AOUT 2017

PORTRAIT- PATRICK DEVILLE. SAINT NAZAIRE

Portrait de l’écrivain Patrick Deville, à Saint Nazaire, pour la sortie de son nouveau livre « Taba-Taba », aux éditions du Seuil.

Pour Le Point. Août 2017.

LA DERNIERE DANSE EN COFFRET MINIATURES

Pour lancer les coffrets Miniatures, dix photographies de la série « La dernière danse, voyage intime dans le stambali » sont disponibles dans un coffret kraft.

« Les Miniatures », sont des coffrets photographiques de qualité en petit format fait à la main. Cartes postales, Vignettes, Portfolios, chacune de mes séries sont proposées à la vente.

N’hésitez pas à visiter la page et à partager autour de vous.

Aller sur la page des Miniatures "La dernière danse "

ARIFA, PETITES HISTOIRES DU MONDE INVISIBLE

Diaporama sonore de la série Arifa, petites histoires du monde invisible. Disponible pour exposition et projection.

“Je suis Ma Gagia, je suis Baba Kouri, je suis Nana Aïcha. Arifa est mon fardeau, Arifa est ma chaîne qui me lie au Grand Monde. Arifa est ma liberté d’exister sur ce pont qui relie le monde des humains à celui des esprits.” 

Arifa est le nom de ce personnage central du culte Stambali. 

Ce rituel, qui prend sa source dans l’Afrique Sub-saharienne, s’est répandu dans le Maghreb avec la traite orientale. Mélange entre le rituel Vaudou du grand Soudan et le culte des saints dans l’Islam populaire, le stambali est devenu une tradition dans la Tunisie contemporaine. 

Aujourd’hui, Riadh Ezzawech est un des derniers Arifa de Tunisie qui pratique ce rituel traditionnel auprès d’un public encore présent. C’est au travers de son corps et par l’intermédiaire de ses pouvoirs que les esprits parlent aux humains.
Riadh représente une vingtaine d’esprits différents que chaque adepte vient solliciter au cours de cérémonies privées ou publiques. Et bénéficier, ainsi, de leurs faveurs.

Face aux décès des anciens et anciennes, confronté aux désillusions du monde contemporain et à la désacralisation, ce rituel disparait petit à petit. 

“Croire, c’est s’investir et s’engager dans une compréhension du monde et la transmettre. Si plus personne ne croit [aux esprits], plus personne ne transmettra leur histoire, et ils disparaîtront.” (Joan Fontcuberta, sur sa série sur les Mazzeri, personnages légendaires de Corse. 2002)
Cette série est une manière de rappeler aux Hommes leur présence pour ne pas que l’oubli les tue.

Durée: 7 mn 24 s

PORTRAITS POUR VIVA MAG

Portraits en cours pour le magazine des mutuels Viva. Juin 2017.

REPORTAGE. MAREE VERTE EN BRETAGNE

Juin 2017. Reportage et repérages sur le phénomène des algues vertes dans la baie de Saint Brieuc dans les Côtes d'Armor en Bretagne. Depuis plusieurs années, l' "Ulva Amoricana" arrive massivement sur les plages de la côte. Favorisée par le nitrate rejeté en mer par les exploitations agricoles et la lumière du soleil, ces algues dégagent, en s'accumulant et se décomposant, de l'hydrogène sulfuré, gaz toxique qui peut provoquer des nausées, des brûlures, voire des empoisonnement mortels. Les militants bretons se mobilisent depuis des années pour démontrer que ces gaz peuvent tuer les animaux mais aussi  les êtres humains.

Voir le reportage

REPORTAGE. TENTATIVE D'ATTENTAT SUR LES CHAMPS ELYSEES

Paris, 19 juin 2017.
Tentative d'attentat à la voiture bélier contre un fourgon de la gendarmerie sur les Champs Elysées à Paris.

PARUTION PRESSE MAI 2017.

PORTRAIT. ADAM D'ANGELO POUR LE POINT

Portrait de Adam D'Angelo, ancien directeur technique de Facebook et fondateur de Quora, plateforme thématique de partage de connaissance. Pour le Point. Mai 2017.

PRESSE. PARUTIONS AVRIL-MAI 2017

Parutions à la Une / Featured publications

PORTRAIT POUR DIE WOCHENZEITUNG

Portrait du philosophe tunisien Fathi Triki pour Die WochenZeitung (Suisse). Avril 2017. Tunis. Tunisie.

REPORTAGE. MEETING DE MARINE LE PEN A ENNEMAIN

Ennemain. Jeudi 04 mai 2017.
Rassemblement de centaines de militants et sympathisants réunis à Ennemain (Picardie-Haut Nord) pour le meeting de Marine Le Pen, candidate aux éléctions presidentielles 2017 pour le Front National, 3 jours avant le second tour le 07 mai 2017

1ER MAI. APRES LA BATAILLE

En marge du traditionnel défilé de la fête du Travail à Paris, des heurts violents ont eu lieu, en début de cortège,  entre des manifestants anti-Fn / anti-Macron et la police.

Une fois les affrontements terminés et les manifestants partis de la place de la Nation, je suis revenu sur les lieux, à la tombée de la nuit, pour garder une traces de leur passage.

Paris, 1er Mai 2017.

PARUTION. STAMBALI DANS QANTARA

Illustration de l'article de Théophile Pillault sur le stambali en Tunisie avec de deux photographies de la série La dernière danse, voyage au cœur du Stambali. Avril 2017.